Présentation de l’association Web Solidaire

Mise à jour 30/01/2015: désolé pour les différents problèmes techniques rencontrés ces derniers jours, je suis en train de réaliser la migration de la plate-forme et il va me falloir un peu de temps pour importer les anciens articles. En cette fin de mois j’espère terminer la migration des articles ce week-end, tout fonctionne mieux à présent, merci de votre patience.

Le Web était à l’origine, et reste en partie, un outil de transfert de connaissances gratuit permettant un partage instantané de technologies. Avec un minimum d’infrastructures, il est possible non seulement de partager des connaissances mais aussi des outils qui vont avoir un impact direct et concret dans la vie des personnes qui l’utilisent, notamment dans les pays dits “émergents”.

Contaminé par le virus du Net très tôt dans ma vie, mon but est de transmettre cette passion aux autres et de partager mes connaissances pour que chacun puisse utiliser le potentiel de ce média au maximum, où qu’il se trouve. L’impact sur la collectivité de ce moyen de communication en fait un outil indispensable pour le partage des richesses immatérielles à travers le monde.

Internet représente une possibilité de raccourci pour toutes les actions humanitaires soucieuses de limiter leurs coûts. En mettant à disposition des espaces gratuits sur le web d’une part, et en formant les individus sur les nouvelles technologies d’autre part, on peut réussir à créer des cellules d’action autonomes dans les pays concernés, capables d’alerter les collectivités et d’informer rapidement les populations sur des problèmes vitaux.

A l’heure où certains voudraient voir disparaître la neutralité et la liberté de l’Internet pour leur profit personnel, il est temps d’intensifier le développement de communautés libres et autonomes, histoire de rappeler qu’Internet peut aussi être un vecteur de progrès pas seulement réservé à une minorité aisée.

Mes buts et objectifs principaux dans les nouvelles technologies:

1) Développer l’internet libre (technologies non propriétaires), sans support publicitaire

2) “Vulgariser” Internet et l’informatique pour permettre au plus grand nombre d’y accéder

3) Créer des sites “clés en main” et autonomes, pour que chacun puisse le mettre à jour lui-même simplement, sans aide extérieure.

4) Développer les actions humanitaires dans le cadre d’opérations commerciales, afin d’inciter les sociétés à soutenir des causes tout en améliorant leur image.